Logo diocèse de Versailles

Prier avec un texte biblique


On peut faire un beau et long signe de croix pour commencer.

bible_et_chapelet_2Faire silence et invoquer l’Esprit-Saint

C’est Lui, le véritable auteur des Ecritures, c’est avec Lui et en Lui qu’il nous est donné de les comprendre : « Esprit Saint, envoie sur moi un rayon de Ta lumière »…

“Lectio” : Lire, Relire, Ecouter

Lecture spontanée et lente du texte : laisser parler la sensibilité. Éviter les interprétations immédiates par des actualisations trop hâtives… prendre le temps de parcourir toutes les étapes.

“Meditatio”

Prendre le temps de se questionner sur le texte :

  • Le tableau nous a proposé : qui ? où ? quand ? comment ? Temps, mouvements et déplacements.
  • Comment le texte fonctionne-t-il ? Est-ce un récit, une lettre, un discours, un dialogue ?
  • Ne pas hésiter à utiliser les références en notes et en marge des Bibles, qui nous renvoient à des textes parallèles ou éclairants, de l’Ancien ou du Nouveau Testament.

Lecture Théologique

Qu’est-ce que le texte nous dit sur l’homme et sur Dieu, sur Jésus, sur les mystères (Incarnation, Résurrection, Pentecôte), sur l’amour de Dieu, sur la foi, sur l‘espérance ? Qu’est-ce que cela change pour moi aujourd’hui, comment cela va-t-il transfigurer ma relation à Dieu et aux autres, et à quoi cela m’engage-t-il ?

“Oratio”

Prière silencieuse :je me sers, pour l’action de grâce des mots et images du texte qui m’ont touché. Je dis « Merci » au Seigneur de m’avoir ainsi parlé au cœur durant cette lecture priante.

“Contemplatio”

Dans le silence se laisser aimer par Dieu, présent en nous, nous laisser unir à Lui en son Fils. S’abandonner à la douce présence intime du Dieu d’amour, présent en nos cœurs. Chasser les pensées distrayantes qui nous éloignent de ce silence intérieur.

“Actio”

  • Faire résonner le texte dans sa vie en esprit et en vérité ici et aujourd’hui, c’est-à-dire mettre en corrélation le texte et la vie : dans ma relation à Dieu, à mes frères.
  • Vouloir se laisser convertir par l’Evangile et mettre Dieu et son prochain au cœur de sa propre vie.
  • Terminer par un « Notre Père » si nous le souhaitons et un beau et lent signe de croix.