Logo diocèse de Versailles

Sainte Famille


Quelques jours après Noël, l’Église célèbre la Sainte Famille, comme cadre vivant de l’Incarnation de Jésus-Christ.

La Sainte Famille

Comme un écho à la fête de la Nativité, celle de la Sainte Famille fait de nouveau porter notre regard sur le mystère de l’Incarnation. Jésus, Fils de Dieu et vraiment Dieu, a pris la condition d’homme. Il s’est fait petit enfant pour naître et grandir dans une famille humaine. Une famille où l’enfant est soumis à ses parents et où la Mère « garde fidèlement toutes ces choses dans son coeur » (Lc 2, 51). Une famille respectueuse de la loi et fidèle à sa religion, qui n’hésite pas à faire de longues routes pour satisfaire à ses obligations. Le recensement, la Présentation de l’enfant au Temple, le voyage annuel à Jérusalem pour la Pâque. Une famille proscrite, forcée de fuir la persécution, une famille pas toujours bien considérée. Ceux qui écoutent Jésus s’étonnent de sa sagesse et de ses miracles : n’est-il pas le fils du charpentier ? ( Cf. Mc. 6, 3).
La liturgie de ce jour nous montre l’exemple de la Sainte Famille et nous invite à prier pour recevoir « la grâce de pratiquer comme elle, les vertus familiales et d’être unis par les liens de son amour »
C’est l’aspect humain de la famille de Jésus.

La vraie famille de Jésus

Pourtant Jésus tient d’autres propos révélant sa nature divine. Lorsque Joseph et Marie le cherchent au Temple, il leur dit «  Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? » En désignant le Temple comme la maison de son Père, Jésus se montre lui-même, comme le Fils de Dieu. Bien souvent, plus tard, il réaffirmera sa filiation divine en disant « mon Père qui est au cieux » (Mt. 78, 11). Quant à ses sœurs et à ses frères, ce sont « ceux qui font la volonté de Dieu » (Mc. 3, 35). Par ces paroles, il communique aux fidèles une part de sa filiation divine et nous permet de prier avec lui en disant « Notre Père »

Prions avec le Pape François

Le pape François a rédigé une prière à la sainte famille qui clôt l’exhortation apostolique La joie de l’amour, publiée le 8 avril 2016.

« Jésus, Marie et Joseph
en vous, nous contemplons la splendeur de l’amour vrai,
en toute confiance nous nous adressons à vous.
Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
un lieu de communion et un cénacle de prière,
d’authentiques écoles de l’Évangile
et de petites Églises domestiques.
Sainte Famille de Nazareth,
que plus jamais il n’y ait dans les familles
des scènes de violence, d’isolement et de division ;
que celui qui a été blessé ou scandalisé
soit, bientôt, consolé et guéri.
Sainte Famille de Nazareth,
fais prendre conscience à tous
du caractère sacré et inviolable de la famille,
de sa beauté dans le projet de Dieu.
Jésus, Marie et Joseph,
Écoutez, exaucez notre prière
Amen ! »

Philippe de Pompignan