Logo diocèse de Versailles

Dépôt de plainte – Décembre 2016


Dans le cadre d’un dépôt de plaintes à l’encontre d’un prêtre du diocèse de Versailles le 16 décembre 2016, Mgr Aumonier, prenant la plainte des victimes avec le plus grand sérieux, a décidé dans les trois jours suivants des mesures conservatoires importantes : il a été demandé au prêtre de démissionner de toutes ses charges et nominations. Il a quitté immédiatement sa paroisse pour résider dans une communauté de prêtres religieux. Il lui a été notifié l’interdiction d’entrer en contact avec la plaignante, sa famille et ses proches. Il lui a été interdit d’exercer son ministère de manière publique, en France et à l’étranger. Les pouvoirs de confesser lui ont également été retirés. Il a obligation de suivre un accompagnement spirituel et psychologique.

A la connaissance du diocèse, l’enquête de police est toujours en cours, le procureur n’a pris aucune mesure vis à vis du prêtre et ne s’est pas encore prononcé sur l’affaire. Le diocèse de Versailles ne peut communiquer sur cette affaire sous peine de manquer à la présomption d’innocence, obligation juridique que le diocèse doit respecter.

Selon les règles, une procédure canonique a été ouverte dès le dépôt de plainte. Elle ne pourra être instruite et achevée que lorsque la justice française se sera prononcée. Des sanctions canoniques ne peuvent être prises qu’à l’issue de cette procédure.