Logo diocèse de Versailles

Pour bien préparer Noël


Les paroisses et les communautés, ou encore des sites internet fournissent de nombreux outils pour permettre de mieux préparer Noël

aDans chaque paroisse des temps de confession ou de réconciliation sont proposés avant Noël. Plusieurs messes de la Nativité sont organisées pour permettre à tous de fêter la venue du Seigneur. Les horaires sont affichés sur les sites de paroisse et les feuilles paroissiales. Ils sont également disponibles en ligne sur le site : messinfo.fr.

Un exemple parmi beaucoup d’autres, à Trappes des crèches du mondes sont présentées dans l’église, jusqu’au 18 décembre. Elles sont prêtées par des paroissiens.

La messe de Noël sera aussi proposée en rite maronite avec les chrétiens d’Orient le 24 décembre, à 21h30, à l’église Saint-Gilles de Bois d’Arcy.

Plusieurs autres propositions, concerts ou crèches vivantes sont organisés, comme au Club Saint-Quentin le 17 décembre, où les enfants et leurs parents sont invités à fêter Noël autour d’une crèche vivante. Ailleurs, comme à Poissy les chrétiens catholiques et protestants se retrouvent le 23 décembre sur le marché communal pour chanter Noël ensemble :

Des retraites en lignes pour une méditation quotidienne

Le site Notre-Dame du Web propose une retraite en ligne « Accueillir le Christ et l’étranger » avec le Service jésuite des réfugiés. Au programme, tous les jours un topo, des textes bibliques, un témoignage d’étranger sur son accueil chez nous, une recette de cuisine, un tableau pour prier par le beau et un mur d’expressions pour partager en ligne.

Les Dominicains de Lille, quant à eux, animent le site « Avent dans la ville », qui propose une retraite en ligne pour préparer Noël. Elle est prêchée par quatre dominicains et une mère de famille. La retraite en ligne est soutenue par la communauté des priants invisibles inscrits sur ce site de prière.

Les Carmes Déchaux ont mis en place une retraite en ligne pour préparer Noël, sur le site de prière “Hosana” et sur Facebook et Twitter. Ils ont pris pour thème la figure du père Marie-Eugène de l’enfant-Jésus, récemment béatifié, pour « s’approcher de l’enfant Dieu ». Une médiation approfondie chaque dimanche avec trois propositions de mise en pratique pour la semaine, ainsi qu’une pensée du père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus chaque jour, un verset biblique, une image et une proposition de mise en pratique

Enfin, “mavocation.org“, le site des diocèses d’Ile-de-France sur les vocations propose aussi une retraite en ligne pour préparer Noël, sous la forme de trois méditations audio à écouter et méditer par semaine. Cette série de 12 méditations est centrée sur le thème de la vocation sous le regard de Marie « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent » (luc 11-28).

Des outils pour découvrir le sens de Noël

D’autres sites proposent des ressources en ligne pour mieux connaître les rites et traditions dédiées à Noël. C’est la cas notamment de la Conférence des Evêques de France qui propose plusieurs sites sur Noël, pédagogique, pastoral, en vidéo.

Le site narthex.fr propose un calendrier de l’Avent “Préparer Noël avec les oeuvres d’art”. Il se répartit en quatre semaines, de sept images chacune, liées à Noël, et puisées dans notre patrimoine artistique. Les oeuvres sont expliquées et la présentation en dossier est agréable.

Les jeunes ne sont pas en reste avec plusieurs propositions

Le blog jeunes-cathos.fr propose de méditer avec la lettre apostolique du Pape « Misericordia et Misera » publiée pour la clôture de l’année Sainte de la Miséricorde. Chaque jour, soeur Nathalie Becquart diffuse une méditation sur un extrait de ce texte, comme une sorte de calendrier de l’Avent en ligne.

Pour les familles qui préfèrent le papier, plusieurs possibilités de retraite de l’Avent sont aussi proposées. Les éditions Magnificat publient un hors série « Compagnon de l’Avent » pour prier et méditer chaque jour à partir des textes bibliques. De même que le hors-série « Mon Avent 2016 avec sainte Elisabeth de la Trinité » de Parole-et-Prière, ou encore « l’Avent 2016 et le temps de Noël pour les cancres ».

I.Karol