Logo diocèse de Versailles

Réunion annuelle des référents des mouvements de pastorale familiale


Monseigneur Aumonier a rencontré, le 13 novembre 2017, les référents des mouvements de pastorale familiale du diocèse. Chaque année, c’est un lieu d’échange entre notre évêque, son service délégué de la mission pour la famille et ces mouvements investis dans la pastorale familiale. Retour sur ce rendez-vous annuel qui témoigne de la vitalité de notre diocèse.

Une variété signe de la vitalité du diocèse en la matière

Ils sont près de 25 mouvements de pastorale familiale à être référencés sur la liste du service diocésain de la Mission pour la famille. Ils sont investis en pastorale familiale au sens large du terme et par de multiples portes d’entrée : le deuil d’un enfant ou d’un frère/d’une sœur, l’avortement, le veuvage, le cheminement en couple au lendemain du mariage ou plus tard dans le temps, la vie avec un membre handicapé dans la famille, le cheminement dans l’expérience des méthodes naturelles de régulation des naissances, l’accueil des couples qui ont un enfant vivant l’homosexualité, la vie spirituelle en famille ou l’éducation des enfants. La présence de ces mouvements est plus ou moins visible dans notre diocèse, en fonction de leur implantation, de leur vitalité, de leurs activités missionnaires sur les diverses paroisses, et de leur positionnement plus ou moins grand-public.

65 % des référents présents assistaient pour la première fois à ce rendez-vous qui comptait également cinq nouveaux mouvements : L’APPR (l’association des parents de prêtres et de religieux), l’association des médiateurs familiaux chrétiens, les Napro-technologies, Spimaman, et Foi et lumière pour les familles qui ont en leur sein un membre handicapé.

Le rôle des référents

Le rôle des référents est double :

– d’une part, transmettre au service de la Mission pour la famille, les propositions missionnaires de leur mouvement pour l’année en cours sur l’ensemble du diocèse afin de les faire connaître par les canaux de communication les plus adaptés et complémentaires à leurs habitudes ;

– à l’inverse, transmettre aux responsables Yvelines de leurs mouvements, les orientations pastorales de Monseigneur Aumonier. Ces orientations sont elles-mêmes traduites à travers les chantiers missionnaires déployés par la Mission pour la famille, et dont certains sollicitent les mouvements de pastorale familiale. C’est ainsi qu’en octobre 2016, plusieurs mouvements ont été co-organisateurs de l’après –midi de clôture du Jubilé de la Miséricorde présidée par Monseigneur Aumônier, événement à rayonnement diocésain dont le clip de synthèse a été joyeusement visionné en début de cette réunion comme une action de grâces partagée.

Enfin, il s’agit de favoriser les projets en paroisse avec l’impulsion ou la coopération des mouvements tout en déployant une intelligence des besoins sur l’ensemble du territoire de notre diocèse à partir de l’expertise pastorale de notre évêque.

Des initiatives qui présagent de nouvelles coopérations

Le lancement des premiers Couples veilleurs-missionnaires pour les familles appelés par les curés à être des facilitateurs du déploiement de leurs priorités pastorales pour les familles ; la toute nouvelle proposition diocésaine de cheminement pour les personnes séparées ou divorcées, seules ou engagées dans une nouvelle union ; le lancement imminent d’un nouveau service téléphonique pour les familles ; et bien sûr, la réception lente mais sûre et profonde de l’exhortation post-synodale Amoris laetitia : voilà autant de chantiers récemment déployés ou à venir.

Ils appellent la sensibilisation et la coopération des mouvements de pastorale familiale, en vue d’une un ajustement de notre zèle missionnaire pour accompagner les familles dans leur cheminement, sans nous substituer à leur discernement, ni plaquer nos propres affects qui parasitent parfois l’œuvre de l’Esprit Saint. C’était un des points d’attention de Monseigneur Aumonier, qui a rappelé sa gratitude à l’égard de tous ces mouvements de pastorale familiale dont certains ont déjà pris, depuis quelques années déjà, le virage d’une adaptation missionnaire à l’Eglise “dans le monde de ce temps” (Gaudium et spes).

 

Pauline Goater

Plus d’informations sur les mouvements de pastorale familiale.