Logo diocèse de Versailles

Yann Le Lay, la parabole du jeune homme riche.


La longue histoire de ce jeune homme de 37 ans au regard espiègle derrière ses fines lunettes qui s'est senti appelé à l'âge de 8 ans... et qui a mis 22 ans pour vraiment rencontrer Dieu et saisir sa main comme il le dit lui même en souriant.

Par Bénédicte de Laborie

yann_lelayUne scolarité sans histoire, primaire à Chaville dans le diocèse de Nanterre où il est baptisé et fait sa première communion puis Saint Exupéry de Versailles pour terminer par les belles années à Passy Buzenval, chez les frères des Ecoles chrétiennes. Apres son bac, il entre à Ginette et décroche l’Agro de Montpellier. En 1996, ses parents s’occupant d’une communauté de Foi et Lumière, il fait avec eux un pèlerinage à Rome. C’est un tournant. A travers son rôle de référent d’un membre de la communauté, se pose à lui de manière très forte la question de ce qu’il va faire de sa vie. Apres cette expérience marquante, il part faire son service militaire à l’Arche, dans la communauté d’Aigrefoin à Saint Rémy en Chevreuse. Une année de bonheur où sa foi prend vraiment vie à travers la simplicité, la joie et la foi des personnes handicapées mentales.

Apres l’Arche, ce sera des études de sciences politiques, puis une première expérience professionnelle dans des organisations professionnelles agricoles. De manière providentielle, il retourne alors à l’Arche comme secrétaire général pour s’occuper de l’association au niveau international. C’est passionnant. C’est la visite de multiples pays et de leurs populations et des rencontres fabuleusement enrichissantes. C’est aussi la découverte en profondeur de la souffrance, du handicap et de la pauvreté… Passionné, Yann pense avoir trouvé là le bon compromis entre une carrière intéressante et l’appel de Dieu à se donner aux autres… Mais l’histoire ne s’arrête pas là, le combat continue, Dieu l’attend plus loin.

L’été 2004, sentant que Dieu avait enfin conquis son cœur, il sait à présent qu’il est tempes de prendre résolument le chemin vers le sacerdoce et rentre à la maison Saint Jean Baptiste. “Dieu agit dans nos vies d’une manière mystérieuse et profonde dit-il. J’étais le jeune homme riche qui était reparti tout triste quand Dieu lui avait dit : “vends tous tes biens et suis moi”.

Au cours de cette première année, Yann fait un stage à Lille dans la communauté Magdala avec des personnes sans domicile fixe. Puis deux années de philosophie à Rome à la Grégorienne et trois ans à l’institut jésuite de théologie de Bruxelles, une continuité pour cet habitué de la spiritualité ignacienne dont il s’est nourri au sein de son équipe CVX et du Réseau Jeunesse Ignatien.

Aujourd’hui installé au presbytère de la paroisse de Chatou où il servira un an après son ordination, Yann jongle avec un emploi du temps bien chargé et travaille sur une maitrise de théologie morale politique au collège des Bernardins et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).

Longue maturation humaine et spirituelle pour ce jeune homme, qui a ainsi expérimenté la patience de Dieu mais aussi sa fidélité. Au terme de ce long cheminement jalonné de rencontres très variées, de découragements et de grands projets, c’est la miséricorde de Dieu qui a fait chavirer sa vie et l’a engagé à le suivre pour l’annoncer à tous les hommes.