Logo diocèse de Versailles

Saint-Pierre de Plaisir  : art sacré et liturgie se donnent rendez-vous


Découvrir l’église Saint-Pierre de Plaisir rénovée, comme une étape spirituelle vers Pâques

L’invitation ne peut être égarée : une visite ou une messe à l’église St-Pierre de Plaisir pourrait être l’occasion d’une étape spirituelle sur le chemin vers Pâques !

Il s’agit de venir admirer le nouveau mobilier liturgique et comprendre le réaménagement de l’église suite aux importants travaux de restauration de l’édifice. Si vous connaissiez ou non l’église Saint-Pierre avant les travaux, vous repartirez de toute évidence conquis par ces nouvelles œuvres et heureux pour l’Église qui voit l’achèvement d’un grand projet.

Belles impressions en entrant dans l’église Saint-Pierre.

plaisir5En entrant, on est d’abord enchantés par la lumière de l’église, une clarté toute joyeuse rendue par les vitraux colorés et les murs blancs de la nef fraîchement repeints. Une impression de modernité inhabituelle est donnée à cette vieille église campagnarde du XIIIème siècle…

Du fond de la nef, on aperçoit bien vite l’autel doré dans le chœur, et le tabernacle qui lui ressemble dans l’abside. Cette perspective donne l’impression d’une belle axialité, agréable à l’œil, alors qu’en se retournant, on s’aperçoit que le chœur n’est pas dans l’axe de la nef…

Dans cet axe de perspective de la nef au chœur, le regard est attiré par la présence mutuelle de ces deux meubles liturgiques placés face à face et on est étonnés par la superposition visuelle du tabernacle sur l’autel. A cet instant, il semble que le tabernacle soit comme posé sur l’autel ! Aussi on remarque que le tabernacle en forme de triptyque, prend la forme d’une croix, comme si une croix avait été mise sur l’autel…plasir1

Les peintures médiévales, les statuaires polychromes et des panneaux en trompe l’œil apportent un raffinement particulier à cet ensemble déjà chaleureux. Une impression de convivialité ressort dans cette église qui est restée si longtemps fermée à ses paroissiens….

Et la visite n’a pas fini de vous surprendre !

En s’approchant, on découvre ce superbe mobilier liturgique.

Cet autel fabriqué à la fonderie Pierre de Coubertin à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse a nécessité plus de trois cents heures de travail par une dizaine d’artisans. Trois cents kilos de cuivre, de bronze et de patine à l’or lui donnent cette brillance et cette qualité. Une dalle de pierre carrée, placée sur la partie horizontale de l’autel, se différencie de l’ensemble et ce contraste de matériaux redonne de la simplicité au meuble.

plaisir6Des ornementations d’épis de blé et de feuilles de vigne exaltent la nature mais rappellent aussi, bien sûr, le pain et le vin apportés à cette Table Eucharistique. Ciselés et dorés à la feuille d’or, ces dessins en relief sont d’une grande finesse et d’une rare beauté.

Le tabernacle, posé sur l’ancien autel du XIII siècle, sous le grand vitrail de St-Pierre, est orné avec les mêmes motifs. Il accueille la réserve Eucharistique. Comme l’autel, il est merveilleusement éclairé par la lumière des vitraux et par quelques néons électriques, subtilement placés à cet effet.

Le lutrin qui figure la table de la Parole est décoré différemment. Il représente une feuille de parchemin déroulée, sur laquelle est inscrit un extrait du prologue de St Jean. L’éclairage et le micro sont intégrés sous le lutrin d’une façon étonnante.

Mais quelle valeur spirituelle donner à ce mobilier ?

Une église, c’est son autel” répète le père Allouchery de la commission diocésaine d’art sacré de Versailles.

Signe du “Christ Rocher“, l’autel est robuste et beau à la fois. Il doit rester aussi simple. Voilà pourquoi a été placée, en son centre, une pierre plate naturelle. L’autel se trouve au niveau d’un “nouvel espace sanctifié” surélevé de deux marches par rapport à la nef, où la parole de Dieu est proclamée et où le pain de Dieu devient “pain de Vie”.

Après avoir écouté la parole de Dieu, et “le Verbe qui se fait chair“, sachant que “le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde” Jean 6-33, on comprend alors, avec les yeux de la foi, l’aménagement de ce mobilier pour célébrer la liturgie et dire qui est le Christ.

Ce lutrin, ce tabernacle, cet autel et la poutre de gloire réinventée pour cette église sont autant de symboles liés à la foi Chrétienne que d’heures de travail pour les architectes et les artisans qui les ont réalisés.

2013-12-22-dedicace-autel-st-pierre-photos-choisies_00052.img_assist_custom-600x399

Que cet autel soit la table de fête où les convives reprennent courage pour une étape nouvelle !” Ceci est un extrait de la prière de dédicace dite par Mgr Aumonier le 22 décembre 2013, lors de la consécration de l’autel.

Vive le repas de Pâques à St-Pierre de Plaisir ! Le père Eschermann attend avec impatience une nouvelle nappe blanche aux dimensions de l’autel pour “dresser la Table”.

Aurélie Blanchet