Logo diocèse de Versailles

Une conférence sur les Mormons


Une conférence paroissiale par Mme Sophie-Hélène TRIGEAUD, à la paroisse du Chesnay, avec le Père Mathieu de RAIMOND, curé de la paroisse.

Sophie-Hélène TRIGEAUD, Directrice d’études et chargée d’enseignement à l’Institut Catholique de Paris, est également enseignante au Collège des Bernardins. Docteur en sociologie, elle a fait sa thèse sur l’Église de Jésus-Christ des saints du dernier jours.

Devant une assistance fournie et attentive, elle a abordé ce sujet au cours d’une conférence donnée le 3 novembre 2016 à l’église N. D. de la Résurrection au Chesnay.

Qui sont les Mormons ?

Les membres dDSCF0009_ee l’Église de Jésus-Christ des saints du dernier jour se reconnaissent à travers leur livre sacré, le Livre des Mormons. Le fondateur, Joseph Smith, dit l’avoir reçu d’une révélation angélique en 1830, en Nouvelle- Angleterre. Le mouvement a ensuite migré vers l’Utah. Depuis la fin du 19ème siècle, le développement mondial s’est accompagné de l’abandon de quelques uns des anciens usages, comme le refus du progrès ou la polygamie. En France, le mouvement qui réunirait 37 900 membres, a obtenu en 2009 le statut d’association cultuelle. Au niveau mondial, ils seraient 15,6 millions, dont 6,5 millions aux Etats-Unis.

Comment fonctionne leur Église ?

Le Président, Thomas Monson, entouré de 12 « apôtres » et de 70 anciens, est à la tête d’une hiérarchie sacerdotale où tous les hommes sont prêtres et se partagent des fonctions temporaires. Les fidèles se réunissent le dimanche pour le culte dans des chapelles ouvertes à tous. En revanche, l’accès aux temples où sont célébrés les mariages, les baptêmes des morts et autres rituels, n’est pas public.
Tous les Mormons sont missionnaires. Ils participent pour cela à des formations intensives. Être mormon suppose un engagement important comportant quatre heures hebdomadaires de culte et quatre heures de formation. Ils paient la dîme, et pratiquent le jeune régulier.

Quelles différences avec les catholiques ?

Le « Jésus-Christ » des Mormons est fils d’un père et d’une mère célestes. Ce n’est pas le Christ des Catholiques, Personne de la Sainte Trinité. DSCF0004_e.tifPensant que la Révélation n’est pas terminée, ils désignent comme « prophètes », leur président et les membres de son entourage. Les symboles du temple Mormon, terrestres, lunaires et solaires ne comportent pas la Croix. Les rites empruntent à la gnose et à la franc-maçonnerie en suivant la tendance actuelle au transhumanisme. Ils visent à la divinisation de l’homme, à l’encontre de la distinction reconnue par les chrétiens entre le Créateur et la créature faite à son image.  Les Mormons ne croient pas à la Présence Réelle et leurs rites n’ont rien à voir avec les Sacrements des Catholiques.

Ne pas avoir peur.

Le Père de Raimond conclut la réunion par une invitation au courage et à la vérité. Il n’y a pas à avoir peur des Mormons qui édifient un temple au Chesnay. Face à ces missionnaires, l’attitude à prendre est de rester soi même en bon catholique. Ces hommes et femmes, prosélytes et formées peuvent révéler notre propre tiédeur et le désarmement de notre jeunesse. Si nous croyons à la Trinité et en Jésus-Christ mort sur la Croix et ressuscité, nous croyons ce qu’il professe : « Beaucoup viendront sous mon nom, et diront “C’est moi le Christ” ; alors ils égareront bien des gens. » Prenons donc les moyens d’un vrai dialogue avec les Mormons en allant nous former et redécouvrir les trésors de notre foi. Évitons d’entrer dans le syncrétisme et rappelons-nous de qui émanent les faux prophètes.

Pour aller plus loin :

Lectures tirées du Nouveau Testament :

Lc. 4, 12 : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Mt. 24, 5 : « Car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi le Christ” ; alors ils égareront bien des gens. »
He. 7, 23-24 : « Jusque-là, un grand nombre de prêtres se sont succédé parce que la mort les empêchait de rester en fonction. Jésus, lui, parce qu’il demeure pour l’éternité, possède un sacerdoce qui ne passe pas. »
1 Col. 15, 22-23 : «  En effet, de même que tous les hommes meurent en Adam, de même c’est dans le Christ que tous recevront la vie, mais chacun à son rang : en premier, le Christ, et ensuite, lors du retour du Christ, ceux qui lui appartiennent. »

Bibliographie :

TRIGEAUD, Sophie-Hélène, Devenir Mormon, la fabrication communautaire de l’individu, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013. ISBN :  978-2-7535-2238-1 – Ici
Les sectes et l’Église catholique – le document romain – Présentation de 150 groupes religieux – Nouvelle édition revue. Paris, Cerf, 1994 [Introduction de J. Vernette,délégué de l’Episcopat]. ISBN : 978-2-2040-5053-1. Ici
VERNETTE, Jean, Le XXIième siècle sera mystique ou ne sera pas. Paris, PUF, 2002. Ici