Logo diocèse de Versailles

Des disciples missionnaires au lycée


A la rentrée de 2019, plus de quarante élèves du lycée Blanche de Castille ont été appelés à témoigner de leur foi auprès de leurs camarades de 6ème et 5ème.

Ils témoignent de leur foi

Après la troisième, année pendant laquelle ils ont beaucoup reçus et pour la plupart été confirmés, les jeunes aspirent à être témoins. Suivre des conférences ne leur suffit plus. Ils ont souvent l’impression d’entendre des paroles répétitives et ne ne pas être actifs.
Partant de ce constat que pour entretenir et faire grandir sa foi, il faut en témoigner, le père Baudoin de la Bigne, prêtre accompagnateur et Stéphanie Gehin, adjointe en pastorale, ont élaboré un projet bénéficiant d’un contexte porteur, grâce à sa coïncidence avec le “Mois missionnaire extraordinaire” et avec la création du pôle diocésain Charité & Mission.
Ils ont donc proposé aux élèves du lycée de se faire missionnaires auprès de ceux qui suivent les classes de 6ème et de 5ème. Beaucoup de lycéens sont allés au “Congrès mission” et ont été sensibles à l’image du feu qui doit être alimenté pour ne pas partir en cendres. Ils se sont montrés très demandeurs pour s’engager dans ce service qui concerne essentiellement les élèves de 2nde et de 1ère et, plus marginalement, ceux de Terminale. Ils veulent participer au réveil missionnaire demandé par le Pape François. Ils permettent ainsi aux plus jeunes de recevoir des témoignages diversifiés venant de leurs proches aînés et de personnes plus âgées, tous témoins de Jésus-Christ.

Un projet structuré

Le projet se réalise en mettant à profit l’heure de catéchèse, ce qui a nécessité des ajustements de planning dès le mois de juin dernier.

Les jeunes volontaires, plus de quarante, ont été recrutés sur la base d’entretiens individuels. Ils ont reçu une formation pédagogique et une formation spirituelle et sont invités à respecter une charte de confidentialité. Ils sont alors prêts à partir, deux par deux, à la rencontre d’un groupe de sept plus jeunes. Ils manifestent ainsi que la mission n’est pas une affaire de spécialistes, mais avant tout une affaire de cœur pour tous les fidèles.

Philippe de Pompignan

Quelques témoignages

« On n’a plus peur de parler de Jésus de manière décomplexée. »

« On n’est plus seuls. »

« Nous sommes, par le baptême, appelés à transmettre notre foi »

« Je m’appelle Iris et je suis en terminale L. Je fais le catéchisme aux 5e F le mercredi de 11h30 à 12h30. Les cours de catéchisme en petit groupe sont un moyen enrichissant pour nous, car nous pouvons apprendre à nous occuper des jeunes et à transmettre notre savoir. Pour eux c’est un moyen de répondre à leurs questions sur la religion et d’apprendre à dialoguer sur différents thèmes de la foi. »

« Le congrès mission ? – une journée très forte, avec une messe incroyable à Saint-Sulpice et le témoignage du Père René-Luc, très concret pour la mission »