Logo diocèse de Versailles

L’attraction de la crèche


Oui, les enfants de nos jours peuvent encore s’émerveiller devant la crèche. Tout est dans la manière de leur présenter. Trois initiatives dans le diocèse :

Une exposition pour les écoliers

Pour la deuxième année consécutive, la direction diocésaine de l’enseignement catholique (DDEC) a réinstallé l’immense crèche napolitaine de son directeur, Emmanuel Vandroux, animée de nouveaux décors et de nouveaux personnages. Cette exposition pour les  enfants des établissements catholiques du diocèse les plonge dans la tradition et le référentiel catholique de la fête de Noël en mobilisant les 5 sens, même l’odorat ( !) à travers la caractéristique odeur d’une “forêt” d’épicéas répartis dans la grande salle de la DDEC. Tout a été pensé pour faire sentir aux enfants que la fête de Noël est bien différente de ce que les vitrines et les publicités nous montrent. Pour certains, c’est une découverte, tous sont émerveillés et émus et chantent de bon coeur les chants de Noël.

Cette année, des 6èmes sont venus le mercredi et même les grands ados de l’institut médico éducatif de Poissy.  “Il y a deux parcours avec un discours et une pédagogie différents selon les âges ; mais finalement, on fait au feeling, on s’adapte. Les retours sont très positifs” explique Ana Furia, responsable de la pastorale de la DDEC.
Pour que les enfants d’écoles éloignées de Versailles puissent venir comme ceux d’Élancourt ou de Maisons-Laffitte, la DDEC a participé aux frais de déplacement en cars, indispensables en cette période de grève des transports.

Prier les uns chez les autres devant la crèche

A Versailles, depuis 10 ans, les voisins d’une résidence s’inscrivent à tour de rôle pour animer chez eux pendant l’Avent, une prière du soir devant la crèche.
Les premiers jours, le tableau n’est pas rempli, tout le monde n’a pas encore installé sa crèche mais la dernière semaine avant les vacances, la prière a lieu chaque soir en présence d’une vingtaine d’enfants de tous âges. “Les premiers soirs, la parole des enfants est légère mais plus on avance dans l’Avent, plus ils s’expriment facilement. Leur prière spontanée devient généreuse et profonde.” explique une maman qui vient avec sa fille depuis 8 ans. En effet, les enfants prient pour leur famille, mais aussi pour ceux qui n’ont pas pu venir à la prière, pour les prêtres, pour les Chrétiens persécutés et pour le monde entier. Ils aiment veiller ensemble à la lumière des bougies, inviter leurs voisins_même ceux qui ne croient pas_ recevoir et préparer la prière chez eux et aller découvrir les crèches des autres ! Une idée toute simple et facile à mettre en place pour attendre d’un seul coeur la venue du Sauveur, créer du lien entre voisins et entre les générations.

La crèche vivante du Club St Quentin

Encore une manière d’intéresser les enfants à la nativité et de leur faire prendre conscience de la folie d’amour de Dieu qui s’est fait homme, c’est d’emmener les enfants, déguisés en berger, mage ou mouton… voir le spectacle de la crèche vivante joué par les enfants du Club Saint-Quentin le samedi 21 décembre à 15h à l’église Saint-Pierre du Lac à Montigny. Un chocolat chaud vous sera servi au pied du sapin où vous attendront aussi âne, moutons et autres animaux… Venez nombreux !